Autoconsommation : le Morbihan dans le concret


Morbihan énergies a organisé dans le cadre de la Programmation pluriannuelle de l’énergie  (PPE) une conférence-débat sur l’autoconsommation. Bref compte-rendu des échanges et débats de la journée.

Panneaux photovoltaïques à Lorient pour alimenter les écoles et  à Pénestin sur les ateliers municipaux où l’électricité produite est destinée aux services techniques communaux et artisans voisins, recherches au sein de l’Université de Bretagne occidentale sur les véhicules de demain qui seront connectés, utilisation de sa toiture par une grande surface pour soulager sa consommation électrique grâce à l’énergie solaire, transporteur routier qui commence à équiper sa flotte de poids lourds au gaz naturel ou biogaz, multiples ressources de l’hydrogène… La transition énergétique est bien en route et ce sont des exemples concrets de développement d’énergies renouvelables qui ont été présentés, vendredi 8 juin 2018, au siège de Morbihan Energies, à Vannes.

Conference PPELa production d’énergie sera maintenant de plus en plus décentralisée comme l’encourage la loi de 2015 sur la transition énergétique pour la croissance verte. Autoconsommer ne veut plus dire produire uniquement pour soi ou pour revendre à EDF mais aussi pour son environnement immédiat.

Pour évoquer toutes ces réalisations, qui s’insèrent dans l’Accord de Paris et la réduction des émissions de gaz à effet de serre afin de contenir l’élévation de la température en dessous de 2°C en 2100,  Morbihan Energies avait invité Laurent Tonnerre, maire adjoint de Lorient, conseiller départemental, Gilles Bedoux, vice-président de l’UBS en charge du numérique, Jean-Claude Baudrais, maire de Pénestin, vice-président de Cap Atlantique, Julien Madec, chef de projet à EDF EnR Solaire, Régis Denoual, patron de l’entreprise de transports Denoual à Elven, Guillaume Desmier, chef de projet chez Engie Cofely.

Au préalable, le contexte technique et juridique de l’autoconsommation avait été posé par Simon Ducasse, délégué général d’Atlansun, association de Bretagne Pays de la Loire très active dans le développement de l’énergie solaire et Blanche Lormeteau, juriste spécialisée dans l’énergie à Morbihan Energies et au cabinet parisien LLC. Deux élus, Henry Le Dorze, pour Morbihan Energies et M. Lelièvre, pour la Chambre de commerce et d’industrie ont souligné, en introduction, la volonté du Morbihan de ne pas rater le train de la transition énergétique.

Cette rencontre a fait salle pleine. Alors que s’achève à la fin du mois de juin le débat national public sur les grands enjeux de la production et la consommation énergétique qui trouveront leur traduction  dans la prochaine Programmation pluriannuelle de l’énergie, elle visait à montrer comment un territoire peut être un acteur concret dans la stratégie bas carbone.