Les professionnels s’enflamment pour la mobilité hydrogène


Morbihan énergies, Engie Cofely, la Banque des Territoires et la Région Bretagne ont organisé une journée consacrée à la mobilité hydrogène. Elle a permis aux professionnels de découvrir les premiers véhicules déjà commercialisés et la future station hydrogène grand public qui devrait voir le jour à Vannes à la fin de l’année.

Largement utilisé dans l’industrie (usines chimiques, raffineries, verreries), l’hydrogène suscite de gros espoirs pour son potentiel dans le domaine des transports et comme moyen de lutte contre le réchauffement climatique. Aujourd’hui son emploi est encore limité (10 000 véhicules particuliers, utilitaires dans le monde), mais demain ce mode d’énergie pourrait être un outil majeur de la mobilité décarbonée.

En France, selon le rapport préliminaire de la PPE (Programmation pluriannuelle de l’énergie) 28,5 % des émissions de GES (gaz à effet de serre) sont dues à la circulation des voitures et camions. Comment avoir des déplacements plus propres ? L’hydrogène est une solution car ces moteurs fonctionnent en fait à l’électricité. L’hydrogène y est transformé en énergie électrique grâce à une pile à combustible, avec pour avantage d’offrir plus d’autonomie que les moteurs électriques avec batterie. Les moteurs à hydrogène ont également pour atout d’être rechargeables rapidement et de ne dégager que de la vapeur d’eau.

L’avenir de l’hydrogène réside dans sa capacité à être produit de manière entièrement propre, c’est-à-dire par électrolyse (mélange eau électricité). Morbihan Énergies le fait sur son site administratif de Luscanen à Vannes depuis juin 2017. Un électrolyseur alimenté par des panneaux photovoltaïques assure la fourniture d’une voiture de service et permet de ce fait de stocker de l’électricité. Un Kangoo utilitaire hydrogène vient également d’entrer en service pour ENGIE Cofely sur le Pays de Vannes.

La Bretagne y croit. La « journée hydrogène » organisée par Morbihan Energies, Engie Cofely, la Banque des Territoires et la Région Bretagne, jeudi 7 janvier 2019, a eu pour but de faire découvrir et tester les solutions hydrogènes aptes à remplacer avantageusement les énergies fossiles dans les applications de petites, moyennes et fortes puissances : du vélo au train en passant par les poids lourds, les chariots élévateurs, les groupes froids. De nouveaux projets sont en phase d’accomplissement comme la station Michelin à Vannes qui a été présentée au cours de cette journée.

Une charte « Morbihan hydrogène » a été signée par des acteurs économiques morbihannais pour participer à l’essor de la filière sur notre territoire.